l'épreuve géopo

Qui dit GEM dit géopolitique ! Depuis 2019, l’école propose son épreuve de géopolitique aux prépas ECS dans le cadre du Concours BCE.

On t’en dit un peu plus sur l’épreuve et on te donne quelques tuyaux pour l’aborder en toute sérénité !

l'esprit de l'épreuve

Cette épreuve vise à stimuler ta créativité : tu vas devoir résoudre le problème posé avec un esprit de synthèse et de concision. Tout ça en te basant sur les documents fournis  et bien sûr tes propres connaissances.

On attend de toi que tu fournisses une analyse géopolitique PERSONNELLE : prends position de façon originale, argumentée et convaincante (en gros ne répète pas ce que tout le monde sait déjà et ne récite pas tes cours !).

Tu l’auras compris : il n’y a pas de réponse type (et donc pas de corrigé type).

le format de l'épreuve

Pour trouver des causes aux effets observés (que ceux-ci s’inscrivent dans la durée ou dans l’actualité), tu auras accès à différents documents :

  • cartes,
  • chronologies,
  • tableaux
  • graphiques,
  • extraits de textes…

Le sujet est présenté sous la forme d’une question. L’idée n’est pas que tu couvres un domaine de réflexion (une zone géographique ou une période de l’histoire) mais que tu apportes une explication plausible et étayée à une énigme intellectuelle.

Tu n’es pas obligé de faire de la prospective, par contre tu pourras conclure ton argumentation en imaginant différents scénarii possibles.​

se préparer à l'épreuve

Plus de conseils

Retrouve plus d’infos et de conseils avec Yves Schemeil, concepteur de l’épreuve et spécialiste de politique globale et comparée, dans 2 podcasts :

Parce qu’on est sympa, on a écouté les 2 podcasts et on t’a extrait les 4 do’s and don’ts qui nous paraissaient essentiels :

  • L’analyse géopolitique est un jeu de stratégie : tu dois allier le fond (pertinence et cohérence) ET la forme (agréable à lire, clair et concis)

  • Travaille tout particulièrement ton introduction : elle doit donner envie au correcteur de lire la suite (en gros fais du teasing).
    Et n’oublie pas les basiques : introduis le sujet, pose ta problématique et déroule ton plan.

  • Ça parait évident, mais passe par la phase « Brouillon » !
    Avant de rédiger, prends du temps pour détailler les grandes lignes de ton plan et identifier les documents, connaissances et citations que tu vas mobiliser.

  • Si tu veux des points bonus : ajoute des éléments de prospective en conclusion. Attention quand même à rester pertinent, n’ajoute pas de la prospective juste pour ajouter de la prospective 😉
  • Ne fonce pas tête baissée : prends le temps de t’imprégner du sujet, des consignes, des docs…
    Et considère les différentes approches possibles du sujet.

     

  • Ne ressort pas un plan type, évite les plans chronologiques.

     

  • Ne récite pas tes cours, n’inonde pas ta copie de citations : on attend de toi une argumentation rationnelle, cohérente et PERSONNELLE

     

  • Ne fais pas un résumé ou une description des documents fournis : ils sont là pour nourrir ta réflexion, te stimuler.
    Ne te sens pas non plus obligé de citer tous les documents.

APPROFONDIR TES CONNAISSANCES

Besoin de consolider tes connaissances en géopolitique ? Consulte notre e-book : 2019-2020 Un an d’analyses géopolitiques.

T’entraîner

Tu es gonflé à bloc pour l’épreuve ? 
Viens t’entraîner avec le sujet 2019 !